Vidéo / Biographie

Heureux de vous présenter mon site, j’en appelle a tous les amateurs amoureux des arts, professionnels et collectionneurs, afin de trouver tous contacts pour exposer, et par la même me faire connaitre en France comme a l’étranger.

« Personnage aux facettes multiples, iconoclaste et truculent,  peintre, sculpteur, Christian Doulet est un travailleur acharné, un avide créateur à la curiosité insatiable. Autodidacte de formation, passionné de création, il est issu d’une famille ou l’expression artistique perdure depuis le règne de Napoléon Ier. Il compte un ancêtre exposé dans le château de Versailles et de nombreux membres de la famille peintres et sculpteurs de professions. Il dessine depuis le plus jeune âge, usant du noir et blanc (crayon et encre de Chine) jusqu’à l’âge de ses vingt ans, puis de la couleur sur les conseils d’une connaissance galeriste sur Paris. C’est alors la révélation. Il va désormais utiliser avec beaucoup d’à propos une combinaison de tons plutôt vifs pour traduire l’intensité de son émotion esthétique.  Il opère par touches successives, approchant peu à peu des tonalités désirées tout en privilégiant les volumes qu’il veut obtenir.

Ses univers sont multiples. Ils sont enfantins et aériens avec les «Bonshommes lune», énigmatiques et drolatiques avec les curieux «Glutys», personnages inspirés aux yeux globuleux. Il faut aussi parler de la collection «Amalgame» où les animaux se mêlent les uns aux autres dans une symphonie de couleurs et de transparences soutenue par un jeu de lumière d’une surprenante beauté. L’ensemble forme à nos yeux l’expression d’un vitrail fort en nuances, ou d’une mosaïque sur laquelle la lumière transcende les multiples colorations. Il faut aussi ajouter à ses univers si singuliers les «cailloudous», les «cailloumous» et bien d’autres encore…

Action-1-web      radeau-web-4

Il fait une fois l’an,  une intrusion dans le monde des grands Maîtres par l’interprétation de toiles connues dans le monde entier (De Vinci, David, Vermeer, Velasquez, Courbet, Dali, Ingres, Delatour…), un mélange d’amalgame d’animaux et un traitement des corps originaux basé sur l’apposition de feuilles d’or travaillées ensuite au glacis. Il s’attache à donner une nouvelle visibilité aux choses, sans craindre de heurter les points de vue, pour en révéler la beauté et la poésie.

Radeau-web       radeau-web-2

Une nouvelle orientation infinie et originale qui ne manquera pas de se faire remarquer.

Radeau-web-3       Le-radeau-de-la-méduse-(2)

Christian Doulet  expose dans de nombreux salons (Automne, Indépendants, Artistes français, Art nature animaux, Business’art) et galeries. Il participe en outre à des expositions en France et à l’étranger (Hué/Vietnam, New York, Monaco, Tel-Aviv, Saint-Petersbourg, Shanghai, Moscou…), »

G. Lévy

Commissaire du salon BUSINESS ART

Directeur des Editions de la Gazette des Arts

ESPACE ATELIER
DALI3-web    DALI4-web
DALI2-web    DALI-web
Pour ce portrait de DALI, j’ai voulu m’amuser à faire une petite série (MIRO et PICASSO) ou j’intègrerais le dit portrait sur un fond en rapport bien évidemment avec la peinture de l’artiste. Dans le cas du Maître, la persistance de la mémoire à été mon choix. Il avait environ 30 ans sur la photo qui m’a servi de modèle.
La technique reste la même, acrylique, encre de chine et feuilles d’or et.., beaucoup d’eau !
 Comme-une-présence-3     Comme-une-présence-web-2
Comme-une-présence-web
Pour ce tableau intitulé « Comme une présence », je retrouve une démarche très agréable de création, dans le sens ou je me laisse porter sans rien prévoir, ou presque dans les grandes lignes, ensuite les animaux naissent et se mélangent au gré de ma fantaisie. Les couleurs s’équilibrent raisonnablement toutes seules. J’ai toujours aimé cacher des animaux dans mes toiles, c’est une « signature » graphique que l’on retrouve assez souvent dans mes créations.
Dali-web-crucifixion     Dali-crucifixion-4
Dali-web-cricifixion-2     Dali-web-crucifixion-3
DALI-2
Tous les ans, je me suis fixé de réaliser une œuvre unique par grands peintres, aussi ; De Vinci, Delatour, Ingres, Vélasquez, Courbet, Vermeer, David, Van gogh, Modigliani et DALI (voir photos ci-dessus ; Corpus hypercubus est un tableau peint en 1954 par Salvador Dalí ; il représente Jésus crucifié sur le patron tridimensionnel d’un hypercubeGala, l’épouse de Salvador Dalí, est représentée en bas à gauche, debout, regardant vers Jésus.
Acrylique, encre de chine et feuilles d’or sur bois (épaisseur 18mm) 122 x 180 cm. Résine brillante de protection.
BUSINESS ART – PIERRE CARDIN – 2014
COLLECTION GRANDS MAITRES
 
doulet_velasquez-web
Vélasquez « le souper d’Emmaus »
Le Souper à Emmaüs ou la Cène à Emmaüs (en italien Cena in Emmaus) est un tableau du Caravage peint vers 16011602 et conservé à la National Gallery deLondres. Il existe une seconde version de ce tableau datant de 1606 et conservée à l’Académie des beaux-arts de Brera de Milan.
doulet_autoportrait-web
Van Gogh « Auto portrait » – 1889
Au cours de sa vie, l’artiste-peintre Néerlandais Vincent Van Gogh a réalisé plusieurs autoportraits. En 1887 et 1889, il a réalisé 11 ou 12 tableaux le représentant.
doulet_courbet-web
Courbet « Le désespéré »
Le Désespéré est un tableau du peintre français Gustave Courbet réalisé entre 1843 et 1845. C’est un autoportrait de l’artiste sous les traits d’un jeune homme qui regarde le spectateur avec désespoir.
doulet_01
Modigliani « Jeanne Hébuterne »
Jeanne Hébuterne est une peintre française, née au 51 avenue de la République1 à Meaux, en Seine-et-MarneFrance, le  et décédée à Paris, le, âgée de 21 ans. Elle fut inhumée au cimetière parisien de Bagneux et rejoignit la tombe d’Amedeo Modigliani au cimetière du Père-Lachaise96e division, en1930.
Surnommée « Noix de coco » en raison de son teint blanc laiteux et de ses cheveux châtains aux reflets roux, elle est surtout connue, de nos jours, pour sa relation amoureuse avec Amedeo Modigliani.
doulet_l_'apparition-de-l_'ange-a-st-joseph-web
Delatour « L’apparition de l’ange à St Joseph »

Georges de La Tournote 1 est un peintre lorrain, baptisé le  à Vic-sur-Seille et mort le  à Lunéville.

Artiste au confluent des cultures nordique, italienne et française, contemporain de Jacques Callot et des frères Le Nain, La Tour est un observateur pénétrant de la réalité quotidienne. Son goût prononcé pour les jeux d’ombres et de lumières fait de lui l’un des continuateurs les plus originaux du Caravage.

doulet_marat-de-david

David « La mort de Mara »

La Mort de Marat (ou Marat assassiné) est un tableau de Jacques Louis David peint en 1793. Il est conservé aux musées royaux des beaux-arts de Belgique.

On y voit Jean-Paul Maratrévolutionnaire français assassiné chez lui le 13 juillet 1793 par Charlotte Corday. L’inscription à Marat, David qu’on retrouve sur la boîte de bois, dont la forme suggère une pierre tombale, indique qu’il s’agit d’un hommage à Marat que le peintre connaissait personnellement, et qu’il avait vu, dira-t-il, la veille de sa mort, tel qu’il l’a représenté (dans cette baignoire où il soignait sa maladie de peau).

doulet_wermer-web

Vermeer « La jeune fille à la perle »

La Jeune Fille à la perle ou La Jeune Fille au turban (Meisje met de parel) est un tableau de Johannes Vermeer peint vers 1665, exposé au Mauritshuis de La Haye (huile sur toile, 45 × 40 cm). On l’appelle aussi la « Joconde du Nord ».

doulet_joconde-site

De Vinci « La Joconde »

La Joconde, ou Portrait de Mona Lisa, est un tableau de Léonard de Vinci, réalisé entre 1503 et 1506, qui représente un portrait mi-corps, probablement celui de la florentine Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo. Acquise par François Ier, cette peinture à l’huile sur panneau de bois de peuplier de77 × 53 cm est exposée au musée du Louvre à ParisLa Joconde est l’un des rares tableaux attribués de façon certaine à Léonard de Vinci.

La Joconde est devenue un tableau éminemment célèbre car, depuis sa réalisation, nombre d’artistes l’ont prise comme référence. À l’époque romantique, les artistes ont été fascinés par l’énigme[Laquelle ?] de La Joconde et ont contribué à développer le mythe qui l’entoure, en faisant de ce tableau l’une des œuvres d’art les plus célèbres du monde, si ce n’est la plus célèbre : elle est en tout cas considérée comme l’une des représentations d’un visage féminin les plus célèbres au monde1. Au xxie siècle, elle est devenue l’objet d’art le plus visité au monde, juste devant le diamant Hope2, avec 20 000 visiteurs qui viennent l’admirer et la photographier quotidiennement3.